mercredi 14 février 2007

Multicanal et local

Quelles sont les attentes d'un cyberacheteur aujourd'hui ?
Vite, pas cher, sécurisé, et sans la foule et les embouteillages...

Quelles sont ses envies ?

La marque, l'affaire, la qualité, le service...


Si il veut acheter vraiment pas cher, il ira "à la
foire fouille" ou en hyper, de toute façon, les frais induits par la vente en ligne ne permettent pas de proposer des produits à très bas prix (logistique, photos, ports, saisie, banque...). En mettant à part la VPC, on rend accessible à ce cyberacheteur des produits qu'il n'achèterait pas facilement dans des commerces, et aujourd'hui (ventes privées..) pourquoi acheter plus cher en ville ce qui se trouve sur la toile... Quid du commerce local?
Lorsqu'on achète sur E-bay des produits de valeur, on est toujours rassuré de trouver un vendeur à proximité... lorsque l'on commande une voiture sur internet, on préfère la récupérer chez le concessionnaire de sa région... De nombreux échanges ces derniers temps sur les salons et auprès de spécialiste web 2.0, m'ont conforté dans le sens d'une localisation des ventes en ligne. ... Commande en magasin et réception à la maison... commande sur internet et réception en magasin...........

Google avec son "map" localise déjà des marchands au niveau des quartiers et permet de cibler des campagnes de liens sponsorisés à l'adresse IP.... la grande distribution développe "les courses en ligne" et permettra de commander son jean avec ses chips en étant livré avec des délais record...


La technologie permet aujourd'hui à de grands distributeurs de personnaliser les front office en fonction de la localisation de l'internaure (Ikéa...carrefour...) en l'associant à un magasin.
Demain, "le web in shop" et peut être une renaissance du commerce local, où l'on verra face aux gros pure players, des associations de commerçants proposer des "ventes privées" locales.

Pourquoi?
Parceque le web est accessible et que la conception d'un site est aujourd'hui à la portée de tous. Avec des solutions à 30 euros par mois n'importe qui peut prendre en photo le chat de sa voisine et le vendre sur internet... Cet amateurisme entrainera des professionnels à développer des interfaces adaptées...

Quel avenir???

2 commentaires:

AnneCap a dit…

Concernant les prix je suis d'accord mais il ne faut pas tout amalgamer. ça dépend quand même de la qualité que l'on recherche. un produit de qualité se vend plus cher car son prix d'achat est plus cher. Maintenant concernant les frais dû à la vente à distance comme les frais de port, je ne suis pas sur que l'internaute y gagne à faire de la route, chercher un produit dans 10 magasins avant de le trouver et payer son parking. Quand j'achète sur la toile, je suis très heureuse de recevoir le produit chez moi c'est pourquoi je ne vois pas l'intérêt d'acheter un produit sur le net et d'aller le chercher en magasin. Surtout quand on sait le temps que l'on passe dans certaines enseignes pour récupérer ses achats.
Il est vrai que créer un site Internet peut ne pas coûter "cher", maintenant ce n'est pas simple d'en mettre un en place, de le faire connaître, de créer du trafic: ça demande des moyens qui ne me semble pas négligeable.

Jean François Rousseau a dit…

je suis à 100% d'accord...
un produit de qualité se vend plus cher, donc marge plus importante, donc plus facile à mettre en vente sur internet...
Un jean "de marque" ayant un prix de revient de 20 euros, vendu au détaillant à 50 euros qui lui même le revend 120 euros... est plus facile à vendre sur internet 90 euros sachant que la marge paie largement les coûts de logistique et transport (aux environs de 8 euros)...
Ce que j'expliquais, est qu'il sera difficile de trouver un jean à 20 euros sauf si il est vendu sur des sites type "courses en ligne" de la grande distribution, sur e-bay par un particulier ou "tombé du camion" ou sur des sites de déstockage de saisons antérieures.

Recevoir son colis chez soi est un avantage... mais dans de nombreux cas, on est pas forcément présent: donc il faut faire la queue à la poste...
Les points relais sont fréquemment utilisés et le débat que je met en avant est celui du multicanal: voir en magasin pour acheter sur internet ou voir et comparer sur internet pour acheter en magasin...

Enfin, pour ce qui est de la mise en place d'un site de vente en ligne à moindre coût, je met surtout en avant l'accessibilité... les frais marketing, pour ceux qui vient haut et qui ne font pas ça de manière artisanale sont bien entendu très importants: photo = temps passé + coût au clic dans les comparateurs et liens sponsorisés...