dimanche 9 octobre 2011

Primaires socialistes: du marketing à l'état pur !

Une petite réaction à chaud alors que les résultats des primaires socialistes ne sont pas encore connus....
En regardant les différents journaux télévisés de la journée, j'ai eu l'impression d'assister à une véritable élection présidentielle...
Différents interviewés font état de leur devoir citoyen ? Il ne manque plus que le compte à rebours des résultats à 20h00...

On a déjà là un bon coup marketing  et un coût marketing pour les enveloppes, bulletins, affiches, locations de salles ( ils ont loué les salles municipales lorsque c'était le cas ?)
Ils tablaient sur 1 million de votants.... on approche les 2 ? Ils ont donc étaient prévoyants, en tout cas pour imprimer les bulletins et enveloppes en quantité suffisante... même sur papier recyclé , c'est quand même du papier...

Mais là où je fais chapeau bas, c'est dans leur maîtrise du CRM et des fichiers clients... Les voilà désormais avec un fichiers de 1 à 2 millions d'électeur de gauche.
En utilisant les listes électorales, ils vont connaître tout ceux qui n'ont pas voté et qui font donc parti des citoyens potentiellement de droite... donc qu'il va falloir relancer !

Mais je penses que je ne serais pas le seul à souligner cette situation et bien que l'accès aux listes électoral soit libre, je me pose la question sur la légalité d'en faire usage pour connaître les opinions politiques des citoyens !
( je n'ai pas dis qu'ils le feraient... mais qu'ils en ont la possibilité...)

Peut être qu'avec des fuites, un des candidats de droite y trouvera son bonheur... et qu'avec tout ça on invalidera l'élection présidentielle si la gauche passe... !

La CNIL y a déjà pensé dans cet article:

"Toutefois, les électeurs peuvent s'opposer au traitement de leur identité et de leurs coordonnées par le PS. Ils peuvent transmettre leur demande en ce sens au PS par courrier ou en ligne, par l'intermédiaire du site Internet www.lesprimairescitoyennes.fr. Le PS s'est engagé à prendre en compte les demandes d'opposition, à tout moment, avant même la création définitive du fichier constituant le corps électoral pour cette consultation, puis sur place, lors du scrutin, les 9 et 16 octobre 2011." lire la suite

Aucun commentaire: